Résultat(s) pour: « Gastronom »

Affichant 61-66 de 66.

Moscou gastropolitique

15 octobre 2019

Les étudiants qui ont participé au séminaire de maîtrise en cuisine en 2018 et moi-même sommes à préparer un collectif réunissant leurs contributions — Ken Albala en signera la préface! Il s’agit d’une série de recettes historiques commentées. L’espace-temps couvert est large, qui va du Moyen-Âge à nos jours, d’Istanbul à Montréal. Nous souhaiterions que…

Voir la publication >

Botvinia (ботвинья) d’épinard et d’oseille avec poisson (froid)

06 octobre 2019

Dans un livre soviétique publié en 1943, qui montrait l’usage que l’on pouvait faire en temps de guerre des plantes sauvages, j’ai trouvé cette recette: Poisson (frais ou salé)…………100 g.Épinard…………………………….100 g.Oseille……………………………….50 g.Racines de berce………………….50 g.Oignon vert/échalote (лук зеленый)…….25 g.Concombre frais………………….30 g.Salade verte………………………..25 g.Kvas de pain……………………….100 g.Raifort (racine)…………………….20 g.Aneth………………………………….2 g.Sel………………………………………4 g. Si le poisson est salé,…

Voir la publication >

Pourquoi un blog?

13 septembre 2019

Ce n’est pas mon premier blog. J’en avais déjà eu un, WordPress également, il y a déjà longtemps. J’avais une adresse Web (tristan.landry.com) qui disait déjà toute l’«égocentricité» du projet. Avec ce nouveau blog, je ne veux pas tant avoir une vitrine sur moi-même dans le Web qu’un outil supplémentaire pour écrire. Il est très…

Voir la publication >

Cuisiner l’héritage?

02 septembre 2019

Le sous-titre de ce blogue mérite explication. En effet, ayant défini le sujet principal de celui-ci comme étant les nourritures totalitaires, on pourrait s’interroger à savoir de quel héritage on parle : l’héritage nazi? En fait, depuis le début de mes recherches sur ce sujet, j’ai rencontré beaucoup de résistances de la part de gens…

Voir la publication >

Terres de sang

12 août 2019

La revue Odal était la revue officielle de l’idéologie Blut und Boden (Sang et Sol). L’image de la couverture de ce numéro de mai 1937 suffit à faire comprendre les implications racistes de ce concept. Mais ce que l’image ne dit pas, ce sont les origines historiques de cette obsession bien allemande autour du lien…

Voir la publication >

Pourquoi Gastronom ?

29 juillet 2019

Si en français «gastronome» désigne une «personne qui aime la bonne chère», en russe (гастроном), cet emprunt au français signifie une boutique où l’on vend des produits gastronomiques. Je me souviens de la première fois où je suis entré dans l’une de ces boutiques à Moscou, l’épicerie Elisseïev. Du temps de l’URSS, on l’appelait simplement…

Voir la publication >